Présentation des associations

Imprimer

Capella Fori Geldoniensis

capellalogoLa Confrérie est à la base de manifestations diverses telles que concerts et expositions.
Riche de sa trentaine de membres, elle a également contribué à la rénovation de monuments historiques, à l’édition de documents et livres consacrés à l’histoire de la région ainsi qu’au développement de la culture musicale. La Confrérie organise annuellement un Fun Rallye, qui cette année s’inscrit dans les « Journées du Patrimoine en Wallonie ».
A l’occasion de ses trente ans, la Confrérie a créé les « Biennales Culturelles de la Confrérie » qui consistent à soutenir financièrement des projets culturels proposés par des personnes ou des associations de l’entité de Jodoigne.

 Les membres de la Confrérie se réunissent une fois par mois. Au cours de ces réunions, les Confrères étudient les moyens qu’ils souhaitent voir mis en oeuvre pour réaliser les objectifs de la Confrérie. Des conférences sont également organisées pendant ces réunions mensuelles. Les thèmes abordés sont extrêmement divers. Ils ont trait, par exemple, aux sciences et aux techniques, à l’économie, à la nature, à l’histoire, à l’art, au sport ou encore à la gastronomie ou à l’oenologie. Des visites, des voyages et des activités rassemblent régulièrement les familles des Confrères.

Un peu d'histoire...

La Confrérie Capella Fori Geldoniensis n’est pas le fruit de la seule initiative des gens de notre siècle.
C’est en effet, en 1332 que naquit l’idée de la construction d’une chapelle dans l’enceinte de la ville de Jodoigne.
Jean III, Duc de Brabant, y consentit pour récompenser la fidélité de la ville et de sa milice.
Cet édifice, la Chapelle du Marché de Jodoigne, put être érigé grâce à la générosité des bourgeois et des métiers et fut consacrée en 1335.
Il était surtout destiné à servir de chapelle « de secours » à l’abri des remparts de la cité lors des guerres, des sièges et des incendies.
C’est à cette fin que la bourgeoisie de l’époque instaura une Confrérie dont l’existence est encore attestée au XVI ème siècle.

La Confrérie Capella Fori Geldoniensis connut une vie parsemée de grands moments, tout comme de longs moments de silence.C’est au terme d’une de ces périodes de silence que trois amis jodoignois se réunirent le 4 novembre1976, avec l’intention de faire renaître la Confrérie de ses illustres cendres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur